Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Myspace évolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Myspace évolution

Message  Iceman le Mer 13 Oct - 7:32

Il y a longtemps, j'écrivais ça :
MySpace vient d’être dépassé par Facebook en fréquentation. Ce site, parmi les pionniers des sites communautaires, a-t-il encore un avenir ou amorce-t-il une longue descente vers l’oubli ? D’autres précédents ont eu lieu dans le monde cruel du web. Alors MySpace a-t-il les moyens de trouver un second souffle.

MySpace est considéré souvent à tort comme le pionnier des sites communautaires. Il est à la fois bien plus et beaucoup moins que ce terme.
Fondé en 2003 par des membres de la société eUniverse, il fut d’abord bâti sur les cendres de Friendster, un site de networking. C’est donc un site web 1.0 et non 2.0 comme la plupart des sites à la mode actuellement.

Cela se ressent par l’interface figée et archaïque par bien des points. Il faut, par exemple, taper du code pour personnaliser sa page dans des sections curieusement organisées et laissant penser à un rustinage constant d’équipes disparates. Pourtant, avec du courage, on peut arriver à en faire quelque chose d’original.
MySpace, par l’ouverture de son code, a su attirer une communauté de développeurs pour aider le néophyte. Mais cela reste la plupart du temps très obscur.

Qu’y trouve-t-on ? On parle le plus souvent des success story d’artistes découverts sur MySpace, mais il n’y a pas que de la musique. On y trouve ainsi des acteurs, des réalisateurs, des amateurs, des usurpateurs et des associations. Bref, un joyeux bordel pas toujours très lisible.

Le principe est d’avoir des "amis", c’est-à-dire des personnes dont on apprécie la page et que l’on rajoute comme des favoris dans sa propre page. On peut laisser des commentaires, créer son blog, rajouter des photos, des slideshow, des vidéos, mais rien n’est simple.

Voilà justement où Facebook et autres ont fait leur trou : le web 2.0 a apporté une simplification (relative) de la personnalisation de la page personnelle. Dans Facebook, par exemple, on laisse la musique aux sites spécialisés (Boxson, Jamendo, etc.) pour se concentrer sur le communautaire. Il y a le même principe d’amis/contacts, mais si le fond de la page Facebook reste désespérément blanc, on peut déplacer, ajouter, supprimer tout un tas d’applications, de la plus débile à la plus utile. D’une idée de social networking commune, on voit donc deux philosophies se dessiner.

Ceux qui recherchent le ludique ou les retrouvailles avec des connaissances ont vite laissé MySpace. Mais il reste encore une vitrine de choix pour les groupes et artistes, les petits éditeurs de disques, etc. Il est en effet plus facile à gérer qu’une page web et permet une proximité avec le public/le fan. On peut ainsi prendre contact avec certains chanteurs pour des interviews via MySpace plus facilement qu’en contactant la maison de disque ou le webmaster du site web... lorsqu’il y en a un.

MySpace survivra-t-il sur sa seule rubrique Music ? Sans doute car le vivier de groupes et artistes est devenu très important et dynamique, notamment outre-Atlantique. L’effet de buzz persiste. On voit d’ailleurs mal une refonte de l’interface des pages maintenant, mais les pages d’administrations s’améliorent : on peut maintenant choisir des styles prédéfinis et l’enchaînement des rubriques est plus logique.
D’ailleurs, les rubriques vidéo et photo n’évoluent guère maintenant, le chemin étant trop long pour rattraper les ténors du genre.

Mais, pour un artiste, créer "son MySpace" n’est pas sans risque. Il est très facile de télécharger les titres mis en écoute même si l’artiste n’a pas activé la fonction dans le lecteur interne à la page. Il n’est pas fait état très clairement des copyright dans la page et les conditions d’utilisation et l’artiste aura donc tout intérêt à déposer ses titres auprès d’un organisme approprié. Je déconseillerai d’ailleurs la Sacem qui est trop restrictive, coûteuse et incompatible avec ce mode de diffusion.

Le web est cruel et les champions d’aujourd’hui deviendront pour la plupart les oubliés de demain ou après-demain. MySpace saura-t-il éviter cela ?

article publié sur agoravox
avatar
Iceman
Gode

Messages : 3124
Date d'inscription : 16/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.histozic.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myspace évolution

Message  Iceman le Mer 13 Oct - 7:33

Je n'avais pas tord puisque Myspace continue de descendre et se raccroche aux branches en agrégeant les flux provenant de twitter et Facebook, un peu comme Microsoft sur Hotmail d'ailleurs.

Alors oui, sans vraiment le dire, Myspace mise toujours sur l'univers musical. En tout cas, pour la diffusion des titres en streaming face à des plateformes comme Deezer ou Spotify par exemple.

Sauf que les majors ont laissé tomber la plateforme pour n'y laisser que leurs artistes. Il n'y a qu'à voir la dernière date de mise à jour des myspace des maisons d'édition. Il reste donc les artistes, de plus en plus ceux qui sortent un disque, ceux qui cherchent à le faire et de moins en moins ceux hors promo.

Mais Myspace peut compter aussi sur des supports importants comme le célèbre Billboard, référence de la musique outre atlantique avec ses fameux charts. Le site internet a fait peau neuve utilisant (un peu trop d'ailleurs) le flash et permettant une écoute directe des titres des charts. Et sur qui a-t-il basé cette écoute? Sur myspace et son player antédilluvien. Oui mais au moins, sans la profusion de scripts des pages myspace, le player se charge assez vite et permet l'illustration sonore de ces classements froids. Dommage quêe cela ouvre une fenêtre à part sans cohésion avec la charte graphique du site.

Cela suffira-t-il à sauver le soldat Myspace? La modernisation (enfin) de l'interface tiens encore trop du rustinage pour y croire vraiment. Pour ma part je continue quand même à l'utiliser pour faire quelques découvertes pour Histozic et le forum Historum.
avatar
Iceman
Gode

Messages : 3124
Date d'inscription : 16/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.histozic.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myspace évolution

Message  Iceman le Mer 17 Nov - 20:53

Afin de faire découvrir, et aussi de découvrir, des artistes, je me suis posé souvent la question du choix entre Deezer et Myspace. Ce sont deux philosophies différentes que j'expérimente à travers le forum Historum.

Rappelons donc que Myspace c'est un des pionniers du web 2.0, des réseaux sociaux sans vraiment l'être et qu'il a tendance à se recentrer sur l'activité musicale pour sauver sa peau. On peut ainsi y trouver des millions de pages de groupes en devenir, installés et de fans. Mais la lenteur, les nombreux scripts de l'interface, gâchent beaucoup le plaisir de la découverte musicale. Même la dernière beta qui vient de sortir n'y remédie pas.

Face à cela on a Deezer (j'aurai pu parler de Spotify mais il nécessite un logiciel), le géant du streaming audio qui survit malgré des accords avec des majors qui plombent ses finances. Là on a le choix de pouvoir écouter 7 millions de chansons gratuitement avec de la pub ou bien en payant sans pub. Il y a des découvertes que veulent promouvoir des majors, des groupes indés et évidemment des classiques et fonds de catalogue.

Personnellement, je me sers des deux : le premier pour découvrir des inconnus et le second pour écouter des nouveautés que je n'achèterai pas les yeux fermés voir pour écouter un CD que j'ai rangé quelque part et pas numérisé sur mon disque dur. Maintenant, pour discuter des nouveautés musicales sur Historum, je me sers plus de Deezer qui permet d'avoir une bonne qualité d'écoute sans trop de temps de réponse et de pouvoir naviguer sur d'autres titres de l'artiste concerné.

Mais 7 millions, ça paraît beaucoup mais c'est peu finalement dans cette diversité musicale extraordinaire. Surtout que les majors ont fait enlever des titres selon le pays de connexion. Ainsi, l'Appetite for Destruction de Guns N Roses n'est plus disponible à l'écoute depuis peu. Spotify ne fait pas beaucoup mieux dans le nombre. Je n'ai pas trouvé l'album de Stever par exemple. Pas plus de résultat avec The Devil's Blood...Bref, on se retrouve toujours dans la même problématique d'un choix dicté par les majors d'un coté. Alors je rêve parfois d'une alliance du streaming Deezer sur la plateforme Myspace ce qui aurait l'avantage d'ouvrir à plus de diversité....

Ce que les majors n'ont pas compris, c'est qu'écouter en Streaming n'empèche aucunement d'acheter, bien au contraire. Si le produit est bon, on l'achète...Ah, c'est peut être là qu'il faudrait voir à embaucher des gens de talent pour promouvoir de vrais artistes et pas des copies de trucs qui marchent mal ficelées et marketées par des incultes sorties de grandes écoles de commerce. Mais là encore, c'est du domaine du rêve.

avatar
Iceman
Gode

Messages : 3124
Date d'inscription : 16/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.histozic.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Myspace évolution

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum